Le forum des apprentis magiciens
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Adeptes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Les Adeptes   Lun 21 Juil - 19:32

rp fait avec l'aide de Dalhia

Nous nous trouvons à Esperance, une ville qui se trouve dans un pays aussi grand que la Russie. Le point fort d'Esperance? la ville se trouve au fin fond du pays éloignée de toute civilisations Elle est entourée par une forêt un désert et la mer. Elle est tellement éloigné que le roi actuelle ne la connait pas, en faite le seul roi qui connaissait Esperance, est mort il y a de cela des années de façons mystérieuses. On pourrait dire que c'est une ville abandonnée mais non, il y a quand même des gens.

Depuis quelques temps il se passe des choses étranges, les soldats retrouvent pleins de cadavre et les survivants tiennent des propos impensable de démon, magie, domination du monde puis ils finissent par succomber. Personne ne comprend rien , et le dirigeant d'Esperance, ne sait pas quoi faire, personne ne peut l'aider car personne ne sait que la ville existe.

Se passerait il quelque chose vers l'église abandonnée? Il est vraie qu'une secte y a élue domicile mais les adeptes n'ont jamais rien fait de mal et certaines victimes n'avaient pas de blessures faites par des armes mais plutôt par des animaux.



Je me nomme Jessica et cela fait un moment que je connais les Adeptes,...en fait, non, cela fait environs une semaine que je vis dans l'église abandonnée. Je me suis très vite rapprochée du gourou de ce fait au bout de quelque jours je put aller dans des endroits interdit au autres personne et je découvrit un vieux livre qui semblait avoir plusieurs années voir siècles. Je regardai autour de moi pour être sûr que je ne soit pas suivi et je découvrit plein de chose dont une qui aurait put me glacer le sang:

Tharugih Buuh , est un dieu démoniaque "oublié" qui se nourrie des désirs secrets des hommes, a été enfermé dans le plus profond des enfers, mais attend le jour où ses loyaux serviteurs le libéreront de sa prison millénaire pour régner en maître sur le monde.

Mais pour savoir comment une pure chrétienne de famille noble a pus rejoindre le coté obscure, il faut remonter à mon entrée dans le couvent  d'Espérance, le jour où je n'aurais peut-être jamais dut le regarder....

petite précision:

dans ce rp on joue des gens de la secte qui sont déjà dedans ou qui vont rentrer

la secte est satanique, donc on ne joue pas les gentils mais les méchants

Le couvent d’Espérance est, Catholique, en gros c'est l'inverse de la secte donc nos ennemis

fiches:

Nom: Lefevre
Prénom: Jessica
Age: 20 ans
Histoire: Jessica à toujours vécue dans le couvent d'Espérance, enfin depuis que ses parents sont mort de façon étranges, ses intense voulaient pas la garder et la mirent au couvent pour faire d'elle une parfaite jeune fille
Caractère: à découvrir^^
Apparence: (facultatif si image)


Siberion:

Nom : Delnor
Prénom : Sebastien (raccourcis en Seb la plupart du temps)
Age : 19 ans

Histoire : Seb est un jeune homme bien comme il faut jusqu'à ses 15 ans jours ou un oncle un peu "spécial" lui offrit un livre de magie noire, quinze jours plus tard Sebastien étais orphelin et accueillit par son oncle. Durant 4 ans il fut élevé par celui-ci dans les rites et magie noire et satanique prenant plaisir à la douleur qu'il provoquait chez les autres, le jour de ses 19 ans l'oncle l'emmena devant une vieille église de Espérance afin de le présenter au gourou d'une secte dont son oncle était membre.
Comment se passera cette rencontre?

Caractère : Seb est fier de lui et fait preuve d'un mépris ouvert envers toute les personnes qu'il juge inferieur à lui il n'a jamais caché que la mort de ses parents lui avais provoqué plus de plaisir que de peine de plus il avait prit également énormément de plaisir lors de ses "études" au prêt de son oncle à provoquer douleur et mort auprès d'humains "innocents"

nepthys:


Nom : Riven
Prénom : Deniel
Surnom : Le Saint Sanglant ou Le Prophète Sombre
Age : 42 ans

Physique : le crâne rasé, le bouc soigné, le regard sombre plongé dans les mystères du néant, toujours impeccablement habillé, Deniel ressemble à un Homme Saint, à un vénérable ecclésiastique. Son apparence impose le respect, fait naitre un sentiment paternaliste. Il est d'apparence calme et posé, il ne se précipite pour ainsi dire jamais. Ses beaux habits cachent de nombreuses blessures et cicatrices, certaines plus récentes que d'autres.

Caractère : Il passe pour une figure paternelle, calme, réfléchi, confiant. Il possède une autorité naturelle, et les gens seraient tentés de se confier à lui sans se poser de questions. Il est assez intelligent, et très borné. Derrière son attitude d'Homme Saint, il possède en fait une âme torturée, sombre, pleine de mystères. Il se pense investi d'une mission et détenteur d'une Vérité Ténébreuse. Il est inquisiteur et ne tolère pas le moindre pas de travers. Sadique et masochiste, il est adepte de l'auto-mutilation, de la mortification, et de l'ascétisme.

Histoire : Ce n'est pas un meurtrier. Il laisse ce soin aux autres. Il préfère la Douleur, la Torture. C'est un noble art pour lui, et n'hésite pas à le pratiquer sur sa propre personne. Enfant, déjà, il prenait plaisir à étudier l'anatomie et son fonctionnement pour mieux comprendre le mécanisme de la douleur. Nul ne sait pourquoi, mais il est marqué par le délire de l'expiation. L'Humanité est malsaine, mauvaise, et de son point de vue, le salut ne viendra que dans la douleur et le sang.
Personne ne sait d'où vient Deniel, mais il parcourrait le monde depuis déjà plusieurs années avant de devenir un Adepte. Il parlait d'une Vérité oubliée, d'un Dieu ancien qui fut banni par les hommes et qui sauvera le monde. Les gens murmuraient que ses paroles n'étaient que Ténèbres, qu'il était fou, et ils le surnommèrent le Prophète Sombre. Son passé est teinté de sang et de mystères, et il ne s'ouvrira pas à n'importe qui.


Dernière édition par etoile007 le Mar 26 Aoû - 12:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 21 Juil - 21:36

Mon personnage principal :


Armand De Walnaer

Age : 30 ans

Histoire : Issu d’une famille de la noblesse, Lord Armand De Walnaer, dernier Baron du pays, a vécu dans le luxe, mais n’a jamais bénéficié de l’amour parental nécessaire, pour l’épanouissement normal d’un enfant. Ignoré de ses parents, un manoir éloigné de tout, Armand s’intéressa vite à l’occulte afin de pourrir la notoriété parentale. Mais, plus le jeune homme s’enfonçait dans les ténèbres de la magie noire, plus l’idée de tuer ses parents, devint une évidence…
Le jour de ses 18 ans, des voyageurs aperçurent un manoir en flammes ; Armand, après avoir violé et égorgé sa mère, puis éventré son père, a mis le feu à la bâtisse familiale ! Enfin libre, le jeune baron parti afin d’accroitre ses pouvoirs occultes. Une ville sans défense, ignorée de tous, semblait une excellente cible. « Esperance » était comme il fallait : une église à l’abandon, des âmes affaiblie, Armand prépara sa montée vers le pouvoir ultime…

Caractère : Manipulateur, sadique, pervers et très intelligent, c’est les meilleurs médecins du pays qui ont découvert qu’Armand était également un surdoué, ce qui peut expliquer le fait qu’il soit tombé dans la haine de la race humaine.

Apparence :
Armand, malgré les excentricités de son look, est indéniablement beau et surtout, très charismatique. C’est un séducteur et il sait comment abuser de ce pouvoir…




Mes personnages secondaires :


Aleksandr Anassenko  

Mage noir venu des pays du nord est, Aleksandr est le dirigeant d’une famille bourgeoise très riche. Il ne s’est marié que pour pouvoir accéder à ce rôle, et sa femme, Nadejda, ne compte pas plus pour lui qu’un ornement de signe de pouvoir ! Assez taciturne par moment, Aleksandr ne perd pas le nord et comprend très vite ce qu’il se passe autour de lui. Il semble partager avec Armand, un goût pour la luxure, ainsi qu’une méfiance pour Riven. Pourtant, Aleksandr était « pour » l’exécution de Luc, lors du fameux vote. Cela ne l’a pas empêché de garder de bons rapports avec le baron De Walnaer. Il est aussi, un des rares à pouvoir parler à peu près calmement avec Dante. Au courant de beaucoup d’informations, il semble savoir ce que vaut la puissance des Delnor. Il reste, néanmoins, très mystérieux, et l’on sait peu de choses sur lui…




Nadejda Anassenko

Née sorcière, Nadejda épouse Aleksandr suite à une alliance de familles puissantes dans le monde de l’occulte. Plus jeune et très indépendante, elle sait rester prudente et préfère que son mari ne soit pas témoin de ses aventures amoureuses parallèles. Lors du fameux vote, elle avait voté « pour » l’exécution de Luc. Nadejda ne partage pas la soif de pouvoir d’Aleksandr et Armand. Ce qui l’intéresse, c’est le savoir. Méfiante, elle évite aussi Riven et « celle que l’on nomme par des noms grecs »…




Dante Delmonti  

Dante partage une enfance assez similaire de celle d’Armand, mais il n’apprécie pas trop celui-ci. Etant tous deux des hommes voulant mener la meute, il est fréquent qu’il se dispute avec Armand, Riven et Aleksandr ! Pourtant, c’est avec ce dernier qu’il parlera le plus. Très misogyne, il ignore volontairement Nadejda et « la chasseresse grecque ». Avec Riven, il se dispute constamment et prend des risques. Comble de l’ironie, c’est souvent Armand qui le tire d’affaire lors de ses affrontements verbaux avec le Prophète Sombre ! Lors du fameux vote, il avait été « pour » l’exécution de Luc. Une des rares fois où il était d’accord avec la majorité…





Dernière édition par Dahlia Kurodo le Mar 13 Oct - 19:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mar 29 Juil - 16:31

Le jour de mon arrivée au couvent, était un jour pluvieux,où aucun oiseaux ne chantait. Je me souviens qu'au moment de rentrer par le portail dans la cours extérieur, je vis le long du grillage un jeune homme, du moins c'est se que je pensais en voyant sa silhouette qui me souriait. Quand je voulu m'approcher pour l'inviter à rentrer, il parti sans dire un mot. La mère supérieur qui était une amie de la famille me mena dans l'une des meilleurs chambre du couvent en me donnant toutes ses condoléances, je la remercia et ferma la porte en soupirant. comme si tout cela allait m'aider à retrouver mes parents ou à les venge. Bref je passa plusieurs jours au couvent sans pouvoir sortir. Mais au bout d'un moment je réussi à convaincre la mère supérieur de me laisser sortir avec une petite escorte à chaque sortie certes mais au moins je pouvais sortir de cet endroit qui me donnais la nausée.
Revenir en haut Aller en bas
nephtys
Apprenti magicien
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 30
Localisation : avec mon ordi

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Jeu 31 Juil - 12:21

Le moindre son résonnait en écho entre les murs de la vieille bâtisse, et les ombres ne cessaient d'être changeante selon les divers moments de la journée. C'étaient de vieilles pierres, chargées d'histoire et préservant le secret des anciens propriétaires. Parfois, dans le silence religieux et angoissant qui régnait là, il n'était pas rare de s'imaginer entendre les échos lointains d'un chant grégorien ou des psaumes marmonnés. C'était pourquoi les gens racontaient que l'église abandonnée était certainement hantée.

Pour Deniel Riven, ces superstitions n'étaient que fadaises. La seule Vérité, c'était que l'endroit respirait la présence de son Dieu bien-aimé, et que l'âme humaine était si sombre et vicieuse que la majorité des gens se sentait mal en présence de l'aura salvatrice de la divinité. Les "Impurs" étaient ceux qui ne se sentaient pas à leur place entre ces murs et qui en avaient peur.

Expiation...

La discipline claqua sèchement et vint lécher, cruelle, la chair déjà meurtrie et sanguinolente de Deniel. La douleur était soudaine et cinglante, sa peau piquait atrocement, et il sentirait encore cette souffrance pendant des heures et des heures. Il n'était pas rare que l'homme se flagelle jusqu'au sang. C'était là la marque de sa plus totale dévotion, et il en était particulièrement fier.

Purification...

Lorsqu'il eut finit sa pénitence, Deniel se leva, et plongea dans le bassin d'eau froide afin de purifier son corps de la souillure du vice qui s'écoulait par ses plaies. L'eau se teinta immédiatement de sang. Deniel retint un cri, tant sa chair à vif piquait au contact du liquide, puis soupira. Une immense satisfaction remplit son coeur dévot.
Deniel sortit du bassin, ne prit pas la peine de sécher son corps et se rhabilla aussitôt. Une fois encore, ses élégants habits cacheraient les marques de son supplice, considérant que n'importe qui n'avait pas à contempler le spectacle d'un dévouement sincère et absolu.

Deniel sourit.
Il pleuvait. Si la plupart des gens maugréaient contre le mauvais temps, Deniel y trouvait matière à satisfaction. Grâce à la pluie, le sol se gorgeait d'eau et les plantes pousseraient plus vertes. L'eau était la vie. Il n'y avait que les Impurs pour mépriser la pluie et l’ode à la vie qu'elle représentait.

_________________
~~~~~~détentrice du spok divin, maitresse de la plume sadique, membre du cercle des momies~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 4 Aoû - 20:58

« La magie, c’est partir à la découverte des mystères de l’univers… »

C’est ce disent les sages.
Mais, imaginez un peu ce qui peut émerger de la magie et de la science. Imaginez donc, que la terre n’ai pas suivi le cycle que disent les scientifiques, qu’il y eut « autre chose » avant la vie telle que nous la décrivons…

Lors de la formation de la terre, celle-ci devint solide, bien que rébarbative face à la vie au sens où on la connait. Pourtant, dans cette atmosphère impitoyable, des formes de vies inconnues des scientifiques et de leur machines, apparurent et commencèrent un combat pour cette terre nouvelle-née.
Nous, humains, ne voyions que le monde en trois dimensions. Mais, cela peut-il dire que cela est partout le cas ? L’Univers est si vaste… Qui nous dit qu’il n’est d’ailleurs pas multiple ? Il existe sans nul doute, des mondes en quatre, cinq voir six dimensions.
Avec nos yeux rétrogrades d’humains, nous sommes dans l’incapacité de percevoir ces mondes qui nous sont parallèles. Pourtant, les êtres qui les peuplent, ont jadis conquis la terre et, même si leur règne fut aboli, certains survécurent de diverses façons.
La magie peut essayer d’être expliquée scientifiquement, mais il manque de précieuses données… Ces dernières sont celles que nous ne pouvons pas voir, celles que vous refusez de voir ! C’est grâce à elle que des formes de vie supérieures survécurent jusqu’à notre époque.

Conditionnés dans leur carcan de mathématiques et de physique, les plus grands scientifiques étudiant les tributs dites « anthropomorphes », leur culture, dont l’adoration d’idoles dans de diverses cérémonies jugées « barbares », sont persuadés de notre supériorité. Mais ce n’est nullement le cas, nous leur sommes inférieurs, car eux, connaissent les vérités profondes de la création de ce monde !
Leurs « dieux » sont les êtres supérieurs qui ont gouverné cette terre dans son plus jeune âge et dont seule l’expansion a pu éroder la puissance, les enfermant dans des poches temporelles oubliées… Mais, dans leur prison impénétrable, ils vivent toujours et ils rêvent… Ils rêvent de leur nouvelle heure de gloire ! Ils rêvent d moment où ils émergeront des ténèbres et, dans la lumière sacrificielle, ils extermineront les faibles et gouverneront, à nouveau, ce monde !
Tout à un commencement, et il est naturel que l’un des leurs viennent en éclaireur, chercher celui qui le servira et l’aidera à accéder aux pouvoirs oubliés ! Les humains sont si fragiles, si facilement naïfs et corruptibles. L’envoyé n’aura aucun problème à retrouver son pouvoir et sa force d’antan !

Et moi, et moi, je suis celui qui sert l’envoyé !
Je sais qui il est. Celui que les ignares nomme « Satan », n’est autre que le Grand Tharugih Buuh ! Être à la silhouette vaguement humaine, sa tête de bouc est connue de tous ! Avide des désirs secrets des hommes, il s’en repaît pour en extraire l’énergie brute dont il a besoin pour se régénérer entièrement.
J’ai étudié la magie noire depuis ma tendre enfance, afin d’être un parfait serviteur. J’ai lu et maîtrisé tous les principaux ouvrages, le « Livre d’Eibon », l’ « Unaussprechlichen Kulten », les « Eltdown Shards », le « De Vermis Mysteriis », le « Culte des goules » et le surpuissant « Al Azif », plus connu sous le nom de « Necronomicon », écrit par l’arabe fou, Abdul Alhazred !
Je sais tout ce qu’il faut pour mener à bien ma dévotion. Je serais le glaive de la victoire de mon maître, Tharugih Buuh ! Gloria est illi !


Dans les ténèbres de l’église abandonnée d’Esperance, petite ville perdue et ignorée de quiconque, Lord Armand De Walnaer, dernier baron de sa lignée, s’abandonnait à ses réflexions. Dans les dédales des souterrains du vieux bâtiment, il avait trouvé où loger. Véritable labyrinthe, personne ne savait comment trouver l’antre d’Armand De Walnaer, le Grand Gourou des « Adeptes », la puissante secte érigée à la gloire de Tharugih Buuh, le maléfique dieu oublié.

Armand était un homme d’une trentaine d’années, au parcourt tordu que le destin lui a soumis. Charismatique, persuasif et à l’apparence hypnotique, il faisait partie de ses personnes que l’on a envie de suivre sans se poser de question, juste à cause de cet attrait si envoutant. Pourtant, le baron était un être monstrueux. Manipulateur, sadique, pervers et très intelligent, le fait que des spécialistes aient découvert qu’il était un enfant surdoué, n’étonne plus le peu de personnes encore au courant de ce fait. Persuadé de servir une cause d’une envergure dépassant l’humanité tout entière, l’ego surdimensionné de cet homme, est compensé par cette intelligence hors du commun.

Plongé dans un immense bain antique aux flagrances aphrodisiaques, Armand aimait à se ressasser ses pensées de grandeurs. Car, ce matin même, il avait repérer un éventuel futur membre, une proie particulièrement alléchante… et précieuse ! Une pluie diluvienne s’abattait sur la ville et, près des grilles du couvant, il l’avait vue. Elle était « parfaite » ! Il se délectait d’avance au plaisir qu’il prendrait à la pervertir, à la souiller !

Au centre du bain, siégeait une statue de Tharugih Buuh en tailleur sur son piédestal, les bras dirigés vers les profondeurs de la terre, les mains en signe blasphématoire, le phallus relevé et parsemé de protubérances obscènes. Un regard et un air malsain, à la limite de l’écœurement, se dégageait de la tête de bouc de l’idole aux immenses cornes. Armand se dirigea vers son maître et, à califourchon sur les cuisses divines, enfourcha le phallus de pierre. Plaqué contre le torse d’onyx de la statue, le gourou entreprit de « nourrir » le dieu. Rien que le fait de penser que sa proie devrait faire de même dans peu de temps, excitait Armand au plus haut point. Son devoir fait, il descendit de la statue et retourna se prélasser dans son bain.

Bientôt, il irait la chercher, bientôt…
 
Revenir en haut Aller en bas
siberion
Grand maître magicien
avatar

Messages : 20305
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 23
Localisation : surement quelque part mais je sait pas trop ou :P:

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mar 5 Aoû - 0:39

Sebastien s'approcha de l'église en ruine nonchalamment son oncle l'avais posé à Esperance la veille en lui indiquant le lieu pour son "recrutement" et rien d'autre, il avais passé la nuit en ville et avais eu le loisir de "profiter" et de "jouer" avec un gamin qui n'avais visiblement pas apprit à ne pas suivre les étrangers ou les inconnus, le corps du gamin ne serait sans doute jamais retrouvé tant Sebastien s'étais amusé avec avant de le réduire en cendre. Mais ce soir les jeux étaient terminé : il allait rejoindre ce que son oncle appelais "L'Ordre du Renouveau" mais que lui se contentait d'appeler "La Secte" après tout peut importe le nom tant que les plaisirs était varié son oncle n'avais rien voulut lui dire.

Sebastien arriva donc à proximité de l'église en ruine et se mit à attendre que quelqu'un lui dise quoi faire, pour tromper le temps il se plongea dans les souvenirs de la veille lors de son "amusement" posant machinalement la mains sur son sexe suite à ceux-ci il entreprit de se "faire plaisir" en se rappelant des souffrances qu'il avait infligé

_________________
****détenteur de la Palme d'or de la complexité****
155 fois meurtrier de Dahlia Kurodo et lord Lynfer Nergal  ainsi que 8 fois de jitty 4 fois de spi et 2 fois de can

petit trombinoscope :

Shadow démon millénaire

Benoît/Ben gamin représentant ce que j'était avant ma fusion avec Shadow plus le millénaire d'entraînement

Élianne louve-garous chef de la meute des Griffes Sombres et incrustée invitée de ma famille
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mer 6 Aoû - 18:52

En fin de semaine la mère supérieur me convoqua dans son petit bureau avec un jeune garçon métis et bien baraqué (style Taylor Lautner) en règle général elle ne convoquait jamais personne dans ce bureau et si cela arrivait cela ne prévoyait jamais rien de beau. De ce fait une fois en face d'elle je restai bien droite regardant discrètement le garçon qui devait avoir mon âge environs.

-Jessica, je te présente....Luc,, il sera un peu ton gardien, tu ne sortiras jamais du couvent sans lui.

-Pourquoi?
-Parce que je l'ai décidé ainsi?
- Je ne vois pourquoi vous me donner un gardien à moi et pas aux autres?
-J'étais très proche de tes parents et je veux te protéger...puis je n'ai pas à me justifier devant toi....vous pouvez disposer


Je sorti de la salle en grognant et alla bouder dans ma chambre. Luc lui me suivit mas ne rentra pas dans ma chambre, il s'assit à coté de la porte et attendit que je sorte
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 18 Aoû - 20:47

Est-ce l’intuition, les pouvoirs démoniaques que Tharugih Buuh avaient confiés à Armand ou bien le sceau du sortilège du portail de l’église qui fit savoir au baron que quelqu’un l’attendait ? Quoi qu’il en soit, le chef des lieux quitta son bain et alla s’habiller après s’être séché. Toujours sobre au niveau de ses vêtements, chemise, pantalon, veste et chaussures noires, Armand savait pertinemment que cette tenue intriguait sans pour autant faire peur à ses observateurs. Le reste de son apparence était déjà assez voyant pour faire le tri dans les personnes qui oseraient l’aborder.

Le baron quitta ses appartements souterrains en prenant soin de fermer et d’activer les sorts de protection. Sachant par cœur les moindres recoins des labyrinthes sinueux menant à son antre, le sorcier prit le chemin inverse sans y penser, l’esprit tourné vers ses affaires. Il se dirigea directement vers l’une des sorties menant en dehors de l’église, sans passer par celle-ci. A vrai dire, Armand aimait rester tranquille et, s’il le pouvait, il évitait les divers membres de la secte. Seuls certains l’intéressaient vraiment. Le neveu de Delnor en était la parfaite illustration. D’après ce dernier, le jeune homme s’appelait Sebastien et était âgé de dix-neuf printemps.

Le chemin déboucha sur un tunnel montant vers la surface. Le gourou agrippa les barreaux de fer et enclencha un mécanisme qui fit pénétrer la lumière ténue qui filtrait par l’ouverture dévoilée. Il en émergea, trouvant un ciel nuageux aux rares éclaircies. Cela convenait au barn qui n’aimait guère le soleil. Derrière lui, l’ouverture se referma et se révéla être une vielle tombe en ruine. Très peu de fidèles connaissaient le mécanisme et l’emplacement de cette entrée. Riven la connaissait. Et ceci fit grimacer le gourou. Armand avait toujours eu de drôle de relations avec « Le Prophète Sombre ». Leur façon d’avoir juré fidélité à Tharugih Buuh était complètement différente. Moins De Walnaer voyait Riven, mieux il se portait.

Le sorcier contourna l’imposante église en ruines. Puis, en vue du portail, il aperçut Sebastien. Le jeune homme attendait depuis un moment, visiblement. En effet, Sebastien était dans une situation plutôt… intime ! Cela ne choqua nullement Armand dont la voix grave, sensuelle et envoutante, se fit entendre :


« Alors, jeune homme, on rêvasse ? »
Le baron émit un petit rire, amusé par la réaction de son nouveau protégé.
« Je m’excuse de t’avoir perturbé dans ta méditation… »
Il passa le portail de l’église et s’approcha du jeune homme.
« Bienvenue à Esperance ! Suis-moi ! Allons prendre un verre et parler tranquillement. »

Armand invita Sebastien à le suivre. Il l’emmena dans les vieilles rues de la ville, là où traînent les désœuvrés et où vivent les pauvres. C’était très éloigné des quartiers chics de la pluparts des Adeptes, mais le baron savait pertinemment qu’on ne pouvait pas recruter que dans les hautes sphères. Avoir des membres de toutes classes sociales était important, très important…

Les deux hommes s’arrêtèrent devant un bar à l’aspect peu engageant. Le sorcier fit passer Sebastien en premier et, le jeune homme eut la surprise de découvrir qu’à l’intérieur, le bar n’avait rien de miteux, bien au contraire… C’était un endroit cossu à l’esprit boudoir tout en restant très masculin. Un peu tel un club privé de la noblesse sans être rien de tel. Armand choisi une table bien à l’écart du reste des occupants du bar et laissa s’installer son protégé avant de prendre place.
Revenir en haut Aller en bas
nephtys
Apprenti magicien
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 20/10/2012
Age : 30
Localisation : avec mon ordi

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 25 Aoû - 15:23

Lorsque le mécanisme secret fut activé, la vieille tombe glissa pour laisser libre la sortie qu'elle protégeait depuis fort longtemps. Deniel s'engouffra dans le passage tel une ombre fantomatique et son regard rusé tomba aussitôt sur la silhouette très reconnaissable du Baron De Walnaer, un jeune homme aussi fantasque qu'intelligent. Deniel avait rarement discuté avec lui et ces échanges furent toujours très brèves et concises. Cela lui convenait. Le baron était certes un Adepte important et très fidèle, mais leur manière de voir semblait on ne peut plus différente, certainement du au fait qu'ils n'avaient pas les mêmes sources de plaisir. Deniel ne s'en formalisait pas, chacun aimait le Vrai Dieu à sa manière. Tout ce qui importait, c'était de le servir fidèlement et avec la sincérité de la dévotion.
Le Prophète Sombre laissa l'ombre du baron glisser vers ses obligations. Ce qu'il faisait de ses journées ne le regardait guère. Non... son centre d'intérêt se situait d'avantage vers le dortoir dont il était un des précepteurs. Les jeunes recrues avaient cruellement besoin d'être recadrées tant leur esprit avait été souillé par une civilisation pataugeant dans le factice et la médiocrité.
Son pas sinistre et égal résonna dans les couloirs, glaçant le sang des Adeptes les plus fragiles psychologiquement.
Puis, il pénétra dans le Dortoir des nouvelles recrues. Il fut bientôt accueillit par l'administratrice. Cette dernière lui fit un rapport détaillé de ce qu'il s'était passé depuis sa dernière visite. Il se délecta d'apprendre que deux jeunes fidèles s'étaient montrées indignes de leur rang et qu'il était attendu pour administrer la pénitence. Enfermées dans un sordide cachot dans les sous-sols, elles pleurnichaient en imaginant le funeste sort qui les attendait. L'administratrice était une femme sèche dont le ton ne souffrait aucune réplique. Aucune recrue n'osait la défier. Pourquoi faire d'ailleurs ?
Alors qu'ils se promenaient dans les couloirs, l’administratrice en vint à évoquer l'arrivée de nouveaux pensionnaires, que le baron prendrait certainement lui même en charge pour leur intégration. Deniel hocha la tête. Bientôt, certains d'entre eux seraient plus que de simples adeptes, Deniel le devinait. Mais l'administratrice continuait de rester hermétique à ce qui avait été décidé pour eux. Le baron, soulignait-elle avec sa rigueur habituelle, était le seul habilité à décider ce qui était bon pour ces jeunes gens. Deniel hocha à nouveau la tête, très patient et compréhensif.

edit : message modifié ^^

- Bien... Puisque tout semble aller dans le sens de Sa Seigneurie, il n'y a donc rien de plus à rajouter. Menez-moi donc aux deux pécheresses qu'il me faut hélas châtier, avant que le péché ne les dévore.

Le "hélas" avait quelque chose d'hypocrite. Les jeunes filles  jouissaient généralement d'une mauvaise image auprès du Prophète Sombre. La femme était autant une source du pouvoir que de faiblesse. Image des désirs masculins, la femme était également prisonnière de sentiments néfastes tels que la tendresse, la pitié et le pardon. Le Dieu Véritable n'avait que faire de la douceur et de la miséricorde. Il appréciait la force, la puissance, et bénissait ceux de fort caractère embrassant avec conviction les préceptes violents de Tharugih Buuh. Deniel pensait que la femme devait expier deux fois plus ses fautes que les hommes.
Descendant aux cachots, il entendit les sanglots désespérés des deux novices fautives. Il réprima une joie morbide.

_________________
~~~~~~détentrice du spok divin, maitresse de la plume sadique, membre du cercle des momies~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mar 9 Sep - 18:19

Il m'avais attendu durant une heure, assis près de la porte comme un animal bien dresser. Remarquant que l'heure défilais il alla vite demander à la supérieur si il pouvait me faire manger dehors. Elle accepta tant que lui me ramenais pour le couvre feu. Il revins juste au moment ou j'ouvrai la porte et il me mena me balader en ville. Il me parla un peu de lui, il avait mon âge environ, fessait partie d'une famille modeste et avait fait partie d'une secte dont il refusa de m'en dire plus. Après notre ballade en ville, il me mena dans un restaurant à l'apparence extérieur miteux, mais quand il me fit enter je crus arriver dans un palais. Enfin je n'eu pas le temps de bien voir, car je le vis, il était là certes pas seul mais il était là à quelques mètres de moi. Il ne semblais pas m'avoir remarquer, Luc suivit mon regard et fit un rapide sourire avant de me tirer quelques table plus loin. Il me laissa m'installer juste en face de lui, de ce fait j'avais le garçon en visuel. Celui que j'avais eu envie de faire entrer dans Espérance pendant une nuit pluvieuse. Bon le seul hic était que Luc se mette juste en face de moi. Je soupira mentalement me demandant si je réussirais à esquiver Luc pour suivre discrètement ce garçon. Je ne savais pas pourquoi j'avais envie mais bon s'est connue ...j'étais une fille curieuse et des fois un peu trop mais bon, je n'était qu'une fille.
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mar 24 Fév - 19:23

Armand savait exactement ce qu’il devait faire : tout d’abord, il devait « fasciner » Sebastien, l’envouter, le séduire ! Une fois que le baron aurait toute l’attention du jeune homme, il pourrait lui parler, mais juste un peu, histoire de titiller la curiosité de sa proie… Armand aimait jouer, voire il s’en délectait. La parade pouvait commencer…

Sebastien vit son guide croiser les jambes en s’installant confortablement dans la banquette. Puis, d’un geste gracieux, ce dernier prit délicatement un étui dans sa poche intérieur de veste. La boite était joliment ouvragée, avec des dorures et semblait en peau de reptile. Armand l’ouvrit dans un petit « clap » discret et en sorti un fume-cigarette.
Toujours avec classe, il sortit également, un paquet de cigarettes, des « Marlboro ». Il saisit une cigarette entre son index et son majeur, puis la fixa au bout du fume-cigarette. Enfin, il prit un briquet. Celui-ci était assortit à l’étui,
classe, sensuel, reptilien
Telle une baguette de magicien, Armand porta le fume-cigarette entre ses lèvres vermeilles entrouvertes. D’un geste sûr de la main gauche, il alluma le briquet dans un « tchac », enflammant sa cigarette. Et, dans un souffle de fumée, le baron leva les yeux sur Sebastien…

Tout près d’eux, une jeune fille fixait Armand, comme hypnotisée par la vision de cette scène surréaliste…

Son regard brûlant et mystérieux sur Sebastien, Armand prit la parole de sa voix grave et envoutante, la fumée les entourant d’une aura de mystère :

« Alors… jeune homme, on suit la tradition familiale ou bien… est-ce un engagement volontaire ? »
Le baron expira un peu plus de fumée dans un souffle à peine perceptible. Il afficha un mince sourire charmeur.
« Quoi qu’il en soit, il faut que tu saches que nous sommes déjà nombreux. Mais, si tu le désire vraiment, je peux encore te loger sur place, à moins que tu ne préfères l’hôtel… (Sourire à peine percevable) Sache aussi qu’Il sait que tu es là, Il savait ta venue, Il sait… (Dans un susurrement, en se penchant vers Sebastien) …tout ! »
Armand se recala lentement, sur la banquette de velours, avant de poursuivre :
« Nous suivras-tu ? (Petit rire) Je te propose d’assister à la messe de ce soir. Tu verras par toi-même, comment se déroule les choses… »
Le guide de Sebastian marqua une pose.
« Le monde n’est pas comme on le croit… Il y a « quelque chose » au-delà du visible. Il existe une autre réalité, une autre vérité, un autre savoir… Le tout, c’est de l’accepter et le comprendre, avant de s’ouvrir corps et âme ! »
Armand passa lentement sa langue sur ses lèvres… …classe, sensuel, reptilien… …tel un prédateur se délectant de sa proie. Et, pour la première fois depuis leur rencontre, il désigna son interlocuteur par son prénom et nom.
« Alors… Sebastien Delnor… »
Sa phrase resta suspendue.

Les yeux du baron se braquèrent brusquement, sur la jeune fille qui le fixait !!
Un regard cuivré et perçant… aussi bref que la fille en question, se demanda si elle n’avait pas rêvé. L’homme semblait toujours discuter avec son compagnon, pourtant… Mais, elle était sûre, sûre qu’à un moment, il l’avait vue !

Cet homme… il…

Armand n’attendait pas une réponse immédiate de la part de Sebastien ; le temps que le jeune homme « sorte de son envoutement » ! Mais, le baron était sûr d’avoir « harponné » l’esprit, au combien curieux, de la jeune fille qui l’observait depuis qu’elle était arrivée avec un garçon… avec Luc, un ancien Adepte !
Le gourou ricana intérieurement… Quel souvenir que les débats sur la vie ou la mort de Luc ! Le garçon était une exception ; on ne quitte pas la secte comme on quitte un groupe de rock !


Dernière édition par Dahlia Kurodo le Mar 14 Avr - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 13 Avr - 22:26

Je ne l'avais pas quitté des yeux, je ne sais pas pourquoi d'ailleurs. Luc semblait me parler mais je ne fessais pas trop attention. Quand le garçon passa à coté de nous je réussi de justesse à ne pas rougir mais baissa discrètement la tête.
Luc le regarda discrètement avant de regarder le jeune avec qui il avait parler.Il soupira discrètement, encore un nouveau, il espérait juste que s'était un qui rentrais dans certain critère pas comme la jeune fille qu'il devait surveiller qui n'avait rien en tout cas elle ne semblait pas avoir une once de méchanceté pour le moment et elle semblait encore avoir mois fait quelque chose de mal ou de la magie. Mais bon, si Armand s’intéresser à cette pucelle se n'était pas vraiment son problème, mais il allait quand même essayer de lui poser la question.
-Luc? qui était ce garçon? celui qui est passé à coté de nous...
- Oh, lui c'est Armand.......c'est en quelques sorte le grand chef des Adeptes, mais si je peut te donner un conseil ne t'approche pas trop près des Adeptes, ils sont pas trop fréquentable et ne pense même pas t'approcher lui personne ne te laissera sans surveillance et ses petites copines te tuerons si tu fais un pas ou un regard de trop.
Il ricana un peu en pensant aux filles, si Armand ne leur disait rien elle mitraillait les arrivantes du regards et des fois la frapper presque jusqu’à la mort juste parce que Armand ne leur avait fait aucun signes. Certains Adeptes pensaient que s'étaient de véritable démon car seul Armand arrivait a se faire obéir de ce ses au doigt et à l’œil.
- Oui, mais toi tu es un ancien Adeptes et nous sommes assez proche,.....est ce que je risque quelque chose?
- Tu l'a dit toi même je suis en ancien donc théoriquement tu ne risque rien.........bon rentrons sinon la mère supérieur ne sera pas contente.


Le retour se passa sans un mot, il me mena dans ma chambre discrètement sans que personne ne nous voit puis il me laissa aller me coucher. Je m'endormis rapidement repensant à cet Armand qui était un étrange garçon.

Luc retourna au repère des Adeptes, tout le monde le regarda du coins de l’œil mais personne ne bougea , il continua son chemin jusqu'aux appartements d' Armand, il savait qu'a cette heure le chef ne devait pas être dans la salle ou il recevait les fidèle. Il alla donc discrètement au bureau qui se trouvait à droite de la salle de réunion et se mit à genoux avant de baisser un peu la tête .

- Seigneur, je ne sais pas se qu'elle a mais elle semble complètement fasciner par vous,......pourrais je savoir pourquoi cette pucelle orpheline éduquée par les sœur vous intéresse ?

Il savait que théoriquement il ne devait pas lui parler comme sa mais aucune filles ne semblaient réagir, d'un coté s'était en peu normal quand on le connaissait et qu'on savait se qu'il avait fait, mais à part Armand et leur dieu personne ne savait grand chose sur Luc et s'était mieux comme sa.
Revenir en haut Aller en bas
siberion
Grand maître magicien
avatar

Messages : 20305
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 23
Localisation : surement quelque part mais je sait pas trop ou :P:

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mar 14 Avr - 14:43

Sébastien sursauta lorsque Armand lui parla et enleva aussitôt sa main de son sexe

"Excusez moi seigneur je ne sait pas ce qui m'a prit un trop bon souvenir d'hier je croit"

Sebastien rougit d'avoir été prit ainsi par celui qu'il avait reconnu comme le dirigeant de la secte qu'il avait choisit de rejoindre et suivit l'homme jusqu'à un bar miteux en se demandant ce qu'il faisait la jusqu'à ce qu'Armand ouvre la porte faisant entrouvrir la mâchoire de Seb qu'il referma bien vite afin de ne pas montrer sa perte de contenance et alla s'assoir avec Armand tout en l'écoutant parler.

"Sachez seigneur que bien que ce soit mon oncle qui m'ai parlé de votre secte je choisit de la rejoindre de mon plein gré tout autant que par tradition il m'a tellement parlé de vous et de LUI que je rêve de vous rejoindre depuis qu'il m'a prit à mes misérable géniteurs ce pourquoi je lui suis reconnaissant et si cela vous est possible je choisit d'être logé avec les autres membres afin d'être au plus prêt et de ne pas côtoyer les habitant de cette... "ville".

Le mot avait été prononcé avec dédain Sebastien ne voyant pas Espérance comme une réelle ville mais plutôt comme un bourre perdu et inintéressant, sauf pour ses ressources en "jouets" bien sur.

"De plus je me ferais un plaisir d'assister à la messe de ce soir ainsi qu'à toute celles ou je serait invité toutefois je veut pouvoir sortir si je veut m'amuser et ne pas rester tout le temps enfermé"

Malgré la prestance et le mystère dégagé par Armand et le frisson que Sebastien avait eu lorsque son "seigneur" avait passé sa langue sur ses lèvres le naturel était revenu au galop et Sebastien avait retrouvé ses esprits et ses exigences et il s'attendait à ce qu'Armand les accepte sans rien dire.
Enfin Armand l'appela par son nom et son prénom sans finir sa phrase

"Oui? je vous écoute monsieur qui y a t-il?"

_________________
****détenteur de la Palme d'or de la complexité****
155 fois meurtrier de Dahlia Kurodo et lord Lynfer Nergal  ainsi que 8 fois de jitty 4 fois de spi et 2 fois de can

petit trombinoscope :

Shadow démon millénaire

Benoît/Ben gamin représentant ce que j'était avant ma fusion avec Shadow plus le millénaire d'entraînement

Élianne louve-garous chef de la meute des Griffes Sombres et incrustée invitée de ma famille
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Dim 19 Avr - 1:00

L’attention d’Armand se focalisa, à nouveau, sur Sebastien. Le baron écrasa la fin de sa cigarette et, tout en rangeant son matériel de fumeur, il continua sa phrase avec un sourire en coin, une voix voilé qui se voulait mystérieuse :
« Sais-tu quelle fonction tu auras ? Fuh… Je suppose que non. Tu découvriras bien cela par toi-même ! »
Le baron marqua une pause et repris d’une voix plus claire :
« Si tu veux être logé dans un endroit tranquille, je pense que tes nouveaux appartements te plairont. (En se levant) Mais, ne nous attardons pas. »
L’hôte de Sebastien fit un geste au patron du bar et sortit avec le jeune homme. Les deux hommes reprirent le chemin de l’église.

Le temps avait viré au gris et le froid se faisait sentir. L’automne s’installait petit-à-petit, et, cet hiver, la neige étalerait peut-être son long manteau blanc. La terre mère était loin. Pourtant, une atmosphère sinistre enveloppait la ville, comme des mains invisibles d’un quelconque être des ténèbres…
C’est accompagné d’un vent glacé, faisant virevolter les derniers vestiges de l’été, que Sebastien et Armand atteignirent l’église. Le baron fit entré le jeune homme et referma le portail derrière lui. Puis, il guida son protégé jusqu’à l’entrée du bâtiment. Derrière les vielles portes défraîchies, se trouvait une immense pièce vide et à l’abandon. Evidemment, les messes n’étaient célébrées dans l’état actuel de la pièce. Cette dernière était aménagée au dernier moment. Dans le fond et en-dessous de lui, Sebastian entendant de vagues bruits sourds et étouffés, des fragments de paroles murmurées…
Quand soudain, une jeune femme blonde vint à leur encontre. D’un premier abord, Sebastien cru que c’était pour lui souhaiter la bienvenue et il sourit dans ce but, mais le visage de l’inconnue se changea en un masque grimaçant de haine et la furie blonde se jeta sur lui en hurlant et sifflant ! Heureusement, elle fut violemment attrapée et projetée à terre par Armand. D’une voix que le jeune homme ne connaissait pas à son hôte, le gourou ordonna d’un son grave et terrifiant :

« Dégage ! Tu ne sais pas qui tu viens d’agresser, pauvre folle ! DÉGAGE !! »
Prise d’une panique de terreur pure, la fille se redressa, le corps éraflé, et s’enfuit vers les profondeurs de l’église… Enfin, Armand se tourna face à Sebastien et, tout en époussetant les habits de son invité, s’excusa :
« Je suis désolé de cette scène. Cette fille fait partie des pauvres écervelées qui me vouent une fascination exacerbée. Si je ne leur ordonne pas de se tenir à carreau, elles agressent toutes personnes se tenant trop près de moi à leur goût… Une véritable plaie ! (En caressant de son pouce ganté, le visage de Sebastian) Oh, mais tu es blessé ! Viens, je vais désinfecter ceci… »
Armand entraîna le jeune homme vers le fond de la pièce. Là, il y avait deux petites pièces. L’une était une sorte de petite infirmerie, avec un lit, et l’autre était surement des toilettes. Complètement sur la gauche, dissimulé par la pénombre, un escalier de pierre en colimaçon, descendait vers de mystérieuses caves.
Le baron fit entrer son protégé dans la petite infirmerie. Puis, il s’attela à désinfecter la plaie superficielle, après avoir fait assoir son patient occasionnel sur le lit. Avec délicatesse, le gourou fit glisser un coton imbibé sur la joue de Sebastian. Satisfait du résultat, il posa un pansement avant de laisser le jeune homme se relever. Les deux hommes finirent par prendre la direction de l’escalier et s’enfoncèrent dans le noir…

Ils débouchèrent sur une autre grande pièce d’où partait plusieurs corridors plus ou moins sombres, éclairé à la torche pour la plupart. Dans ce grand hall, Sebastian reconnu la jeune femme qui l’avait agressé. Celle-ci se dépêcha de s’éloigner en empruntant l’un des couloirs. Armand expliqua l’architecture et l’organisation de l’église :

« La pièce du haut n’est préparé que peu de temps avant la messe. Toutes les autres activités se déroulent ici. La majorité des membres sortent et rentrent comme bon leur semble, mis à part quelques exceptions, mais beaucoup préfèrent rester au sein de notre communauté. Ils ne sortent que pour acheter ce dont ils ont besoin. De cette pièce, on peut facilement rejoindre les divers endroits les plus importants, comme les logements, les salons communs ou privés et mes premiers appartements, là où se trouve mon bureau officiel en tant que l’un des dirigeants de l’église, ainsi qu’un salon qui m’appartient. C’est là où se trouve et grouille, cette bande de petites écervelées… »
Tous deux prirent le même corridor que la fille avant eux. Ce dernier menait bien aux appartements officiels d’Armand et le baron se fit une joie de veiller sur son poulain, en faignant d’ignorer l’attroupement de jeunes femmes peu éclairées, qui stationnaient à l’intérieur de son bureau, près de la porte, un regard de glace figeant sur place tous gestes et paroles désagréables que les filles auraient pu été tentées d’esquisser. Il fit assoir Sebastian et continua ses explications, tout en le rassurant :
« Nous pouvons parler sans craintes : combien même nous parlerions d’un secret, ces filles ne seraient pas à même d’en comprendre la moindre signification et encore moins, d’aller le conter à autrui. (En s’installant confortablement dans son propre fauteuil) La messe commencera à minuit. Un ancien membre te conduira à tes appartements, mais avant, laisse-moi te dire une chose sur la complexité de l’architecture : au-delà des pièces connues, se trouve un dédale de couloirs innombrables, tel un labyrinthe cauchemardesque, menant à mes appartements secondaires, les pièces secrètes de Deniel Riven, le Prophète Sombre, avec qui je partage la direction de l’église, dont ton oncle à du te parler. (En fixant son interlocuteur intensément) N’essaie jamais, au grand jamais, de pénétrer SEUL dans ce labyrinthe ! (Après une courte pause) Tu peux y aller ! Nicolas te montrera le chemin de tes appartements. »
Armand fit un geste vers la porte ouvert, où se tenait un homme d’une quarantaine d’années, prêt à guider Sebastian. Le jeune homme sortit du bureau et suivit Nicolas.

Nicolas ne dit rien à Sebastian. Les deux hommes rejoignirent la pièce centrale et prirent un autre couloir jusqu’à une sorte de cour souterraine, entourée de ce qui ressemblait à de petites fenêtres et balcons d’immeubles, tel on en verrait à la surface, au dehors. Ils traversèrent la petite cour et Nicolas emmena son nouveau « jeune frère » à l’intérieur d’un de ces « immeubles » taillés dans la roche. Ils montèrent jusqu’à ce qui pouvait être considéré comme un deuxième étage et Nicolas le laissa devant une porte. Il lui dit en lui tendant une clé :

« Voici tes appartements. Tu es libre de faire ce que tu veux. Le seigneur Armand est joignable de temps à autre dans son bureau. La messe est à minuit. A plus tard ! »
Puis, il s’en alla…

Le crépuscule pointant son nez, Armand reçue une visite à laquelle il s’était préparé. Luc, l’ancien Adepte, vint le questionner. Les filles massées près du canapé, étaient trop fatiguées et droguées par leurs pipes d’opium, pour réagir et comprendre qui était dans la pièce. À genoux, Luc put alors s’adresser à son ancien maître, enfin, considérait-il réellement Armand comme un « ancien » maître ?
La réponse ne se fit pas attendre…

« Bonsoir, Luc… »
Susurra la voix envoûtante du baron.
« Cela fait longtemps, n’est-ce pas ? (Courte pause) Quel mortel ne fut point charmé par ma présence ? En connais-tu ? (Petit rire) Tu veux savoir quelque chose qui ne regarde que les dirigeants de l’église ? Tu as du cran… Disons que Lui et moi, avons besoin d’une vestale, une prêtresse noire, pour L’aider dans Son accomplissement ! Et Il a désigné cette fille, Jessica. (En haussant la voix) Cette réponse te suffit-elle ? Où te faut-il un papier « officiel » ? »
Armand se leva et se mit également à genoux pour être juste en face de Luc, les yeux dans les yeux. De sa main aux longs doigts fin et glacés, il s’empara du menton de l’ex-Adepte et le souleva vers lui. Puis, visage contre visage, leurs lèvres se touchant presque, le gourou susurra :
« N’oublie jamais à QUI tu dois la vie ! N’oublie jamais… »
Le baron se releva d’un bond et alla se rassoir, ignorant maintenant, délibérément, Luc.
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Dim 19 Avr - 9:50

- Je sais très bien que je te dois la vie Armand, mais je ne comprend pas pourquoi Jessica et pas une autre, .......par exemple elle.

En parlant d'"elle" Luc ne parlait pas de la fille a moitié endormis et qui gloussait surement a cause d'une hallucination dû à se qu'elle avait fumer. Mais d'une fille dont peut d'Adepte connaissait l'existence, elle avait presque tout pour elle , la beauté, l'intelligence, le courage et savait se battre la seule chose qu'elle n'avait pas s'était peut- être la gentillesse mais sa Luc ne la connaissait pas trop pour pouvoir le dire. Tout se qu'il savait c'est ou plus ou moins c'est qu'elle s'appelait Perséphone ou Pandore et qu'elle avait des animaux pour l'aider dans ses mission ( une fouine qui s'appelait Hermes, un chat Andromède , un chien Persée, et une Corneille Cassiopée). Luc était un des premiers Adeptes et elle était arriver quelques temps après, elle s'était tout de suite mis dans un coin, Luc ne la connaissait qu'en mission.

- Je ne la connais pas autant que toi, je ne connais même rien d'elle , je ne sais pas si elle connais le prêtre mais je suis sûr qu'elle.......

Il ne fini pas sa phrase qu'elle rentra, elle ne dit rien et alla comme à son habitude se mettre dans un coin docilement, l'autre fille la regard de l'air le plus mauvais qu'elle pouvait dans son état elle le lui rendit et l'autre essaya de retourner à sa chambre en marchant comme si sur le sol il y avait plein d'obstacle infranchissable. Elle soupira et regarda les deux garçons.

- Jessica ne devrait pas tarder à se réveiller, enfin si elle veux aller à la messe du matin et si la mère supérieur lui laisse le choix.

-.....heu, je......

Elle regarda Luc, comme sa il voulait savoir des choses sur elle ? et il avait rien trouver de mieux d'aller parler à Armand. Bon dans ce cas il allait être servit. Elle s'approcha de lui tout en parlant et sans le quitter des yeux. Elle n'était pas comme les filles du clan, elle n'allait pas l'attaquer car il était trop près du baron pour elle.

- Luc, tu es bien un des seul qui hésite entre ces deux prénoms pour moi, les autres m'appelles Artémise et quelque fois Aphrodite, sache que je m'en fiche de comment on m'appelle vu que personne ne connais mon vrai nom.elle regarda discrètement Armand, avant de regarder Luc.Après pour Deniel, ne t'en pas comme tout le monde enfin sauf toi ......j'ai déjà été le voir. Puis sur le fait de pourquoi je ne serai pas prêtresse ....cela ne te regarde pas.

Luc s'était relever entre temps mais maintenant elle était tellement proche que si elle aurait voulu le tuer ou le faire tomber elle aurait pu sans problème, sur son visage on pouvait lire l’incompréhension car toute les salle était très bien isoler pur le bruit venant de l’extérieur et de l’intérieur donc elle n'aurait jamais dût entendre sa. Soudain, Cassiopée la corneille noire de la jeune fille fit son entrée et alla disparaitre dans un coin. La jeune fille ricana à l'idée de toutes les choses qui pouvaient se passer maintenant dans la tête de Luc. Elle vit un magnifique sourire plein d’innocence ou on aurait pu lui donner le ciel avant de faire une pichenette sur le front du jeune Adepte.

- Aller Luc, retourne chez les sœurs sinon elle vont trouver sa louche et on va encore avoir des problèmes

-heu..., oui bien sûr


Il vit une révérence et parti. La jeune fille regarda Armand pendant quelques seconde avec un air presque suppliant puis elle se repris très rapidement et alla dans sa grande chambre en silence. Personne ne saura jamais à quoi elle pensait quand elle avait regarder Armand ni se qu'elle pensait de Jessica. Elle s'assit sur son fauteuil et croisa ses jambes tout en caressant son chien. Un jeune homme rentra, se n'était pas Armand ni Sébastien et encore moins le prophète et pour se dernier s'était très bien. Le garçon semblait timide, il s'assit à coté d'elle et commença à lui donner des bisou dans le cou. Elle soupira discrètement et congédia ses animaux de tout façon si cet idiot allait trop loin elle savait l’arrêter et Armand allait peut être venir mais sa s'était moins sur.
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 18 Mai - 0:15

Armand ne perdit pas une minute de la scène qui se déroula devant lui, malgré son ignorance feinte. « La Chasseresse », venait de fermer le clapet de Luc ! Le baron n’avait pas prévu sa visite si tôt. Etait-ce la fatigue ? Luc parti, le dernier regard de la « chasseresse grecque » n’avait pas loupé d’interpeller le gourou. Puis, elle s’était retirée…
A nouveau seul, notre charismatique et manipulateur noble, décida s’en aller vers ses autres appartements, au-delà du labyrinthe. Les membres de la secte n’avaient pas besoin de superviseur pour préparer la messe. Armand se leva, chassa les dernières filles qui traînaient, et s’engouffra dans les dédales des profondeurs des souterrains, tandis que le crépuscule tombait, laissant la place à une nuit noire…

Dans les couloirs des souterrains, des cris retentissaient… On clamait le nom de Tharugih Buuh ! Les Adeptes préparaient la messe de minuit. « Ïa ! Ïa ! Tharugih Buuh !! » Ils surgirent dans la pièce vide de l’église, des torches à la main, allumant celles des murs de pierres. Tous de noir vêtus, longue veste de velours à capuche sur costume ou robe, ils dressèrent les chandeliers sur pied et les allumèrent. Les femmes se mirent dans un coin et commencèrent à entonner un chant lugubre en latin. L’autel fut levé et une statue de Tharugih Buuh s’éleva au-dessus, dominant la salle, divinité toute-puissante. Une lourde fontaine fut installée et le cliquetis du mécanisme, prévint que ce dernier pouvait être enclenché ; le sang jailli de l’édifice de pierre. Et lorsque les tambours se firent enfin entendre… les mages noirs émergèrent de l’ombre. Parmi eux, Armand. Dans la foule, Sebastian observait tout avec attention et prêtait oreille à la moindre parole, au moindre son. De jeunes vierges droguées vinrent s’agenouiller autour de l’autel, table de pierre blanchâtre aux tâches sanglantes, formant un demi-cercle devant les mages. Sebastian pu les voir de face, avec leur poitrine ferme. Armand s’avança et, un long poignard dans la main, il entailla les gorges… Le sang macula l’autel, s’écoulant doucement par la suite.
Alors, minuit sonna.
Les tambours battirent de plus belle et le chant cessa. La parole était au baron. Celui-ci tourna légèrement le regard vers celle qui l’intéressait… Jessica ! Puis, la voix si particulière du gourou s’éleva, résonnant entre les murs :

« La messe de ce soir accueille notre nouvelle prêtresse, servante du Vrai Dieu ! Ïa ! Ïa ! Tharugih Buuh !! Loué soit son nom ! Grande est sa force ! »
Les corps sans vie des jeunes vierges furent dégagés et Armand tendit la main vers Jessica…
« Prêtresse, viens me rejoindre sur l’autel ! »
La foule s’écarta pour laisser passer Jessica. Une femme, membre de longue date, lui souffla à l’oreille, voyant la détresse de sa future prêtresse :
« Tu dois ôter tes vêtements et t’allonger nue sur l’autel, afin que le seigneur Armand te purifie avant ta consécration… »
Les yeux du baron restaient rivés sur Jessica.

- 2 heures plus tôt. -

22 heures sonna. Armand se délassait dans son bain. Il était temps de « nourrir » le dieu avant la messe de ce soir. Celle-ci serait très particulière… car c’était l’heure d’aller chercher Jessica ! Normalement, c’était bien trop tôt, mais le baron aimait les risques et ne tenait plus en place depuis la visite de Luc. Le plan d’Armand était simple et basé sur la manipulation mentale. Il lui fallait suggérer dans l’esprit de la jeune fille, de le suivre jusqu’à l’église et d’y entrer. Le gourou se leva pour aller s’assoir sur les cuisses de la statue de son dieu. En pensant à la messe, le plaisir du baron fut décuplé et Tharugih Buuh aima beaucoup cela ! Son fidèle serviteur alla même jusqu’à poser ses lèvres sur le museau de chèvre… Alors brusquement animés un bref moment, les bras et mains de pierre allèrent se refermer sur les épaules humaines, les griffes de granite laissant de sombres sillons sanglants sur la peau délicate d’Armand. Puis, les membres reprirent leur position normale, comme si rien ne s’était jamais passé. Seules les blessures du baron témoignaient de ce fait « miraculeux ». Ce dernier frissonna de plaisir… Être le Lien entre Lui Ses autres serviteurs, était une place bien particulière ! Bientôt viendrait le moment où le Prophète Sombre devrait reprendre de la puissance… et Armand devra servir de lien entre Tharugih Buuh et Riven ! Le baron grimaça, comme il le faisait à chaque fois lorsqu’il pensait à son collègue, sauf que cette grimace se mua en un rire grave et hystérique.  Car il faudra bien un moyen pour que Riven récupère le pouvoir abrité dans le corps d’Armand ! Et ces moyens étaient souvent plus proche de la torture qu’autre chose, même si certaines étaient trop dangereuses pour la vie de son fidèle serviteur, que Tharugih Buuh les avaient interdites de les utiliser sur ce dernier. Rares étaient ceux qui pouvaient infliger de telles souffrances au Baron ! On pouvait largement les compter sur les doigts d’une main…

Armand sortit de son bain et s’habilla avant de sortir et de prendre la direction du couvant. Le gourou savait quelles étaient les identités de ceux et celles qui étaient devenus des espions dans l’enceinte de l’édifice chrétien. Il décida d’aller directement voir la personne la mieux placée : une jeune nonne récemment convertie et qui dormait au même étage que Jessica.
Armand avait un double des clés du couvant et ne les utilisait que très rarement. Personne n’avait jamais su que les gourous des Adeptes possédaient des doubles des clés de tout le couvant ! Empruntant des passages secrets dissimulés dans les cloisons des vieux murs de l’édifice, le baron rejoignit l’étage voulu sans aucun obstacle. Plus silencieux qu’un insecte, l’un des murs de la chambre de Sœur Marie-Annette, coulissa sur lui-même laissant le visiteur pénétrer dans la chambre. Sœur Marie-Annette, ou plutôt Anith, comme elle c’était renommée après sa consécration, dormait d’un profond sommeil, nue dans son lit. Armand fit glisser le drap de coton qui couvrait le corps de la jeune femme, laissant ses charmes visibles. Il glissa malicieusement une main entre les cuisses d’Anith, ce qui eut pour effet de la réveiller en gémissant doucement. L’Adepte se redressa et reconnu immédiatement son seigneur. Baissant la tête en signe d’humilité, elle écarta ses jambes de manière à laisser le gourou caresser son sexe déjà humide. La jeune femme se cambra et commença à donner des coups de hanches involontaires…

Jessica fut réveillée par un bruit sourd de coups répétés et de vagues gémissements. Rêvait-elle ou bien une fille s’offrait un plaisir solitaire interdit ?! Curieuse, elle colla son oreille sur le mur le plus proche des bruits et tendit l’oreille. La voix semblait être celle de Sœur Marie-Annette, mais il y en avait une autre, une voix bien reconnaissable qui appartenait à…

Anith jouit et Armand dut étouffer le cri de la jeune femme. D’une voix qu’il savait audible pour Jessica, il dit, d’un ton sarcastique :

« Tu es bien bruyante, « ma sœur » ! »
La jeune Adepte s’excusa :
« Je suis désolée, seigneur Armand ! »
Le baron donna une raison toute fabriquée, d’être ici :
« Je venais savoir où tu en étais et si ta mission se passait pour le mieux. »
« Je fais du mieux possible, seigneur Armand et je récolte petit-à-petit des informations. Je ferais mon rapport le plus vite possible ! Je vous le jure ! »
« Parfait. Je te laisse, la messe de minuit m’attend. A bientôt ! »
Anith s’inclina et Armand sortit, cette fois, par la porte.

Une fois dans le couloir, Armand prit soin de faire légèrement craquer le parquet, en face de la chambre de Jessica et laissa cette dernière, entendre le bruit de ses pas qui s’éloignent… Il était sûr que la jeune fille le suivrait, il en était sûr et certain ! Poussée par la curiosité, Jessica se mit en tête de suivre « le mystérieux jeune homme ». Le baron l’attira jusqu’à la porte d’entrée du couvant, par les passages officiels, mais les moins fréquentés. Puis, il sortit.
Dehors, la nuit plongeait les rues dans un noir d’encre. Mais Armand ne s’en inquiéta pas. Rien ne ferait obstacle à la curiosité et la fascination maladive de Jessica ! Arrivée devant l’église, la jeune fille perdit le gourou de vue, ce dernier étant entré par le passage secret de la pierre tombale. Pourtant, elle osa entrer par le portail et s’approche de la porte de la vieille église. Des chants et des roulements de tambours retentissaient ! Emporté par sa curiosité, Jessica entra et ce qu’elle vit la stupéfia ! La jeune fille éberluée, se mêla à la foule.

Et lorsque minuit sonna, Armand prit la parole et finit par s’adresser directement à elle, Jessica…
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Lun 18 Mai - 14:16

Je me réveilla en pleine nuit à cause d'un horrible cauchemars, je ne réussi pas à m'en souvenir car j'entendis des chuchotements et gémissement. Je n'étai pas vraiment surprise d'entendre se qui se passait dans la chambre d'à coté, s'était un vieux couvent avec un minimum d'isolation entre les chambre mais on ne devait pas tarder à faire venir des gens pour régler ce problème. Je m'approcha du mur pour mieux entendre. Je reconnu assez rapidement la voix d'Armand , mais je ne comprenais pas se qu'il fessait là et encore pourquoi il voulait des informations sur le couvent. Je l'entendis sortir de la pièce et décida de le suivre. Il passa devant Luc en sortant de l'édifice qui ne sembla pas l'avoir vu. Quand je passa à coté de mon gardien, je m’arrêta et me senti un peu paralysé, je senti mon regard changer un peu comme dans les films quand ont voit qu'ils sont hypnotiser sauf que s'était plus subtil. Luc fit un sourire sournois et m'ordonna de continuer ma route.

Je sorti de ma transe en entendant la musique. Je regarda autour de moi ne comprenant pas comment j'avais fait pour arriver dans cet endroit ni ou je me trouvais. Soudain, mon regard s’arrêta sur une statut ou se trouvait des jeunes filles avec la gorge entaillée. J'eu soudain l'impression que la statut me regardait puis ce fut comme si je ne contrôlais plus mon corps puis avança tout en enleva ma robe de nuit. Je m’arrêta devant le grand monument et me coucha avant de fermer les yeux. Quand je les rouvrit quelques secondes plus tard, je vis la statut bouger mais pas les personnes ni Armand, la statut ricana en voyant mon air apeuré.

- Ne t'en fais pas petite, je te contrôle et j'ai arrêté le temps pour tout le monde..... Il regarda discrètement Armand. Enfin, presque tout le monde

Il remarqua que j'essaia de résister et de bouger. Il s'approcha de moi et approcha sa tête de la mienne avant de s'approcher d'Armand par derrière et le pris dans ses bras avant de lui donner un bisou.

- Tu as bien choisi, Armand je suis fier de toi. Maintenant faut être sur qu'elle soit prête et que se soit la bonne.Il mena une de ses "mains" vers l'entre-jambe d'Armand.Mais si elle te plait,je pense que je pourrais te la donner dans son état actuel pour que tu t’entraîne et t'amuse.

Je continua de me débattre et commença à réussir doucement à bouger, mais soudain des lien invisible me bloquèrent sur le sol je me mis à grogner. Le démon me regarda et lâcha son "jouet" avant de retourner a sa place et d'être de nouveau immobile. Je supplia Armand du regard et murmura.

- Je t'en prie, laisse moi partir, je n'ai rien fait et ne ferai rien, je ne dirais rien à la mère supérieur.

Soudain Armand s'approcha de moi, j'esperais qu'il allait me laisser partir.
Revenir en haut Aller en bas
siberion
Grand maître magicien
avatar

Messages : 20305
Date d'inscription : 25/11/2012
Age : 23
Localisation : surement quelque part mais je sait pas trop ou :P:

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mer 27 Mai - 22:33

Sebastien écouta religieusement Armand et le suivit jusqu'à l'église sous la neige, il détestait l'hiver, non pas à cause de la température ou de la neige mais à cause des vêtements, en effet en hiver les enfants s'habillaient chaudement et avec des vêtements qui couvraient tout alors qu'il était tellement plus agréable de les voir en short T-shirt ou en maillot!

Lorsque dans les couloirs cette blonde lui sauta dessus il fut surpris et ne pu réagir à temps et remercia son "sauveur" d'un simple regard tout en l'écoutant expliquer qui elle était et en se demandant si il pourrait "s'occuper" de cette pouffe.

Il suivit ensuite Armand jusqu'à l'infirmerie pour recevoir son pansement assez surpris d'être presque charmé par cette attention allant jusqu'à remercier son hôte pour ce soin. Puis il l'écouta encore les explications sur les souterrains et les appartements du seigneur de la secte et, une fois dans ceux ci regarda avec dégouts ces "filles", si l'on pouvait encore les appeler ainsi, vautré au sol avec des yeux de bovins mais se reconcentra très vite sur ce que disait le maître de la guilde se sentant alors qu'il parlais des souterrains tout un coup très intéressé pour allez y faire un tour ou au moins découvrir ce qui s'y trouvais.

Il salua ensuite Armand pour suivre ce Nicolas et le suivre vers ses appartements ne laissant rien montrer du fait qu'il était impressionné par les installations et entra chez lui en fermant la porte sans saluer ou remercier Nicola ,quel interêt après tout?, et inspecta sa nouvelle demeure : un lit semblant confortable une armoire pour ses habits un bureau et une chaise ainsi qu'une porte menant à une salle de bain avec WC douche et lavabo, il y avais également une fenêtre et une porte vitré menant à un petit balcon tout les deux pourvut de volet. Les lieux semblait être pratique insonorisable si l'habitant le voulait constata Sebastien avec plaisir imaginant déjà les "jeux" qu'il pourrait faire ici.

Après un petit intermede "gluant" Sebastien prit une douche installa ses affaires et se reposa avec un livre qui racontait les tortures du moyen-âge et se reposa un peu avant la messe.

Minuit moins dix, Seb suivit les autres adeptes habillé comme eux d'une longue robe noir sa capuche sur la tête et assista à la cérémonie avec beaucoup de plaisir, enfin il voyais une cérémonie que son oncle lui avait tant vanté, il éprouva une joie malsaine lorsque les vierges se firent égorgées et se jura d'essayer sur l'un de ses futur "jouet". Et puis "elle" arriva qui était cette fille que Armand appelais? Elle était surprenante et Seb se sentit attiré par elle presque autant que par ces souterrains voulant savoir qui elle était et pourquoi elle étais la. Il se promit d'y réfléchir plus tard et continua d'assister à la messe en y participant avec joie. Enfin il était au près des siens des adeptes du VRAI dieu enfin il était devenu l'un d'eux enfin il pouvait réellement vénérer Tharugih Buuh!

_________________
****détenteur de la Palme d'or de la complexité****
155 fois meurtrier de Dahlia Kurodo et lord Lynfer Nergal  ainsi que 8 fois de jitty 4 fois de spi et 2 fois de can

petit trombinoscope :

Shadow démon millénaire

Benoît/Ben gamin représentant ce que j'était avant ma fusion avec Shadow plus le millénaire d'entraînement

Élianne louve-garous chef de la meute des Griffes Sombres et incrustée invitée de ma famille
Revenir en haut Aller en bas
Dahlia Kurodo
Magicien


Messages : 3834
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 32

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Mer 14 Oct - 18:11

Sebastien, Nicolas et les autres Adeptes, furent pris d’une sorte de torpeur. Immobiles comme des statues, les yeux dans le vague, Tharugih Buuh avait éveillé sa conscience ; la fumée hallucinogène et neurotoxique, avait envouté les membres de la secte excepté les grands mages noirs. Mentalement, le dieu « dialoguait » avec Jessica. L’esprit de la jeune fille sous son contrôle, Tharugih Buuh lui faisait voir, entendre et sentir, des choses que ne pouvait pas percevoir Armand. Mais ce dernier savait très bien que tout ceci était normal, que tout ceci faisait partie du rituel.
Toujours immobilisée par la puissance du dieu maléfique, Jessica ne put rien faire pour stopper le geste du baron. Celui-ci grava la jeune fille, du signe de la prêtresse noire, la vestale personnelle de Tharugih Buuh. Sous la douleur, la peur et la folie naissante, Jessica perdit connaissance. Et lorsque les pouvoirs du dieu se retirèrent, c’est pour laisser place aux applaudissements des Adeptes réveillés et, au son assourdissant des tambours ! Sebastien et les membres de la secte, crièrent leur joie face à la vue du sceau gravé sur leur nouvelle prêtresse. Armand détacha Jessica et des serviteurs l’emmenèrent à l’abri, dans les ténèbres des caves de l’église…
En haut, la fête continua et se mua en orgie.
Musique, chants, cocktails d’alcools improbables et drogues, tous les excès étaient la bienvenue. Il y avait de quoi tuer toute une ville avec les dangers accumulés dans cette messe noire ! Seuls les membres dits « de garde », aux curieux noms grecs, restaient l’esprit clair. Ceux-ci étaient placé aux fenêtres et aux portes de l’église et balayait le secteur de leur yeux perçants. Quiconque oserait s’aventurer au-delà du portail, serait immédiatement repéré, arrêté et livré à Armand !

Pendant ce temps, Armand et les cinq autres grands mages noirs, prirent congé et se retirèrent dans leurs quartiers respectifs. Tandis que Riven et un des autres mages s’isolèrent et ne reparurent pas de la nuit, deux autres s’installèrent dans un salon privé et commencèrent une conversation, visiblement très drôle, pouvait-on en déduire en entendant les rires résonner dans le couloir juxtaposant la pièce. Enfin, le dernier mage suivit Armand jusqu’à la pièce où avait été emmené Jessica, la fameuse salle d’eau où Tharugih Buuh reposait à nouveau !
Le baron se dirigea vers Jessica avant de stopper immédiatement son action ! Il n’était pas seul avec la jeune fille. Poussant un long soupir, il déclara :

« Oui ? Aleksandr… »
L’homme nommé ainsi, répondit :
« Je sais ce que vous allez faire… et je ne suis pas venu pour vous en empêcher. Je me permets juste de vous signalez qu’elle n’est peut-être pas assez… prête. »
Armand se retourna vers son interlocuteur, afin de répliquer :
« Pourquoi faut-il que vous ayez toujours raison ? Pour gâcher mon plaisir ? Soit. Je ne lui dirais rien. Mais j’aimerais que vous sortiez d’ici… maintenant ! »
Aleksandr pinça les lèvres.
« Fort bien. Je m’en vais. Amusez-vous bien ! »
L’homme tourna les talons et parti.
De nouveau seul avec Jessica, Armand s’agenouilla à côté d’elle et, après avoir vérifié que la cuve était pleine, il commença à lui tapoter doucement les joues avant de lui faire respirer une forte odeur alcoolisée, dans le but de la réveiller.

Jessica revint à elle et grimaça face à l’odeur. Le baron referma le bouchon de la fiole et la reposa avec d’autres, sur une étagère. Puis, il parla à sa nouvelle prêtresse :

« Bonsoir, Jessica ! Je me nomme Armand. Je m’excuse pour la peur que je t’ai causée, mais il fallait que je te scarifie car l’entité qui te parlait, t’aurait tué si je ne m’étais pas exécuté… Avec d’autres, je dirige un groupe qui cherche des réponses face aux grandes énigmes du monde. Nous sommes un peu comme des aventuriers, des chercheurs. Vois-tu, le monde n’est pas tel que tu le vois, tel que le perçoivent le commun des mortels. Il existe une autre vision de ce monde, d’autres vérités, si l’on veut bien observer plus attentivement ce qui nous entoure… Et c’est cela, qu’est, ce que nous faisons. La « magie », c’est partir à la découverte des mystères de l’univers ! Tu ne dois pas avoir peur. Tu as été désignée par des forces supérieures, pour être le symbole d’une de « ces vérités » sur le monde ! Grâce à toi, notre groupe a désormais une bonne étoile qui veille sur eux, un berger qui les guide ; nous ne sommes plus seuls ! L’entité qui t’a adressée la parole, n’est point malveillante, mais un peu facétieuse. Elle se nomme « Tharugih Buuh ». Elle repose normalement ici, dans cette salle. Oui, là, juste derrière toi. Elle ne te fera aucun mal, bien au contraire. Tharugih Buuh a besoin de ta force pour pouvoir renaitre et changer le monde ! Serais-tu d’accord pour être notre guide et changer ce monde ? Si oui, prends ma main et je te montrerais une autre façon de voir le monde ! »
La voix, le ton et le sourire d’Armand, semblaient si sincères, tellement vrais… Si seulement Jessica avait pu voir les ténèbres abyssales de l’âme de son « bienfaiteur » ! Mais la jeune fille ne le pouvais pas et croyait en ces bonnes paroles…

Plus loin, dans le salon privé, ce n’était pas une conversation amusante qui s’y déroulait, mais bien un lynchage verbal : une série de moqueries plus cruelles les unes que les autres… Une voix masculine insultait, avec mépris et d’impitoyables rires narquois, une jeune femme qui retenait sa colère, les poings serrés à s’en faire couler le sang.

« Tu n’es rien ! Tu ne seras jamais un vrai mage ! Tu n’es qu’une femelle pathétique ! Un vide-couille ambulant ! Casses-toi ! Hors de ma vue ! »
« Laisse-moi tranquille, Dante… Laisse-moi… Je ne t’ai rien fait, alors, laisse-moi… »
« Ha haha ! Mais c’est qu’elle mordrait, la vilaine ! Ouh, j’ai peur ! Ahah ! Vas-y, attaque ! Attends, je sors un mouchoir rouge, vache à lait ! Wha haha ! »
L’homme, appelé Dante, dut s’assoir tellement il riait. La jeune femme finie par partir, furieuse, les larmes aux yeux. A ce moment-là, Aleksandr arriva.
« Nadejda ?! Où vas-tu ? Attends… ?? Elle est partie… »
Celui-ci fini sa phrase pour lui-même. Puis, il s’aperçut de la présence de Dante…
« Que ? TOI ! C’est encore toi qui as contrarié Nadejda !! »
Dante s’arrêta de rire et répondit :
« Hé !! Comme si tu t’en souciais de cette truie !! »
« Reste poli, Dante ! Reste poli avec elle ! Elle reste ma femme et je ne supporterais pas qu’on manque d’égards envers l’emblème de mon pouvoir !! »
« L’emblème de… quoi ?! C’est quoi, ce délire ?! T’as un sérieux problème, Alek, mais, sérieux, tu… »
Dante ne finit pas sa phrase qu’Aleksandr lui plaqua la main contre sa bouche pour le faire taire. Effectivement, Dante était si irréfléchi qu’il ne se rendait pas compte que, d’ici, une personne qui passerait dans les couloirs, entendrait tout ! Et ni Aleksandr, ni Dante, n’avaient envie que « la chasseresse » ou pire, Riven, soient au courant de leurs petites histoires…

En haut, la fête se terminait avec les premiers rayons du soleil…
Les gardes restaient encore un peu, le temps que les derniers membres, encore sous l’effet de drogues, d’alcools et autres substances, aient le temps de quitter les lieux. Puis, un des grands mages noirs apparu, entouré de femme sobres et lucides, et leur ordonna de nettoyer et ranger la pièce. Ceci fut fait avec une rapidité et une précision déconcertante ! Enfin, le mage fit signe à tous, gardes et femmes, de quitter la grande pièce et de retourner chez eux, dans les profondeurs des caves de l’église.
Le haut de l’édifice fut laissé vide, sans âmes qui vivent, lorsque le soleil entra dans la pièce principale, comme si rien ne s’était passé de la nuit…
Pendant ce temps, dans ténèbres des dédales des caves, Riven allait à ses occupations, Nadedja s’était réfugiée dans sa chambre et Aleksandr avait lâché Dante, faisant la morale à ce dernier :

« J’apprécierais que tu respectes mes volontés et que tu fasses un peu plus attention, à ne pas attirer quiconque sur nos vies privées ! Calme-toi et file. »
Dante s’arracha de la main de son collègue, fermement fermée sur son avant-bras.
« Ok, ça va ! Je m’en vais… »
Le jeune mage retourna vers ses appartements, laissant Aleksandr seul. Celui-ci alla s’assoir un moment et se servi un verre d’un excellent bourbon afin de retrouver une maîtrise de soi. A plusieurs mètres d’ici, dans la grande salle d’eau, il savait ce qu’il se déroulait. La jeune prêtresse se laisserait-elle hypnotisée par le reptilien Armand ? Aleksandr en était sûr ! Personne ne pouvait résister au charme du baron, personne ne normalement constitué, du moins. Le mage sourit à cette pensée…
Revenir en haut Aller en bas
etoile007
Magicien
avatar

Messages : 1594
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Les Adeptes   Ven 16 Oct - 18:57

Cet idiot pensait à quoi en tendant sa main à Jessica. Qu'elle la lui prenne aussi facilement après son "beau" discours sur ce monde d'idiot? Il se trompait mais bon rien ne l’empêchait de s'amuser un peu avec lui de tout façon la secte était à elle maintenant et si elle le désirait elle pouvait parfaitement dégrader ce garçon, mais bon pour le moment ils étaient tout les deux seuls et s'était presque la seule personne que la jeune fille connaissait donc on n'allait pas jouer la difficile pour le moment. Elle regarda l'entité avant de faire un sourire sournois et de se lever sans toucher la main d'Armand et se déplaça jusqu’à une espèce de fenêtre.

-Armand, me prend tu donc pour une idiote? Tu crois que le dieu ne m'a pas tout raconter de son projet ? et si il ne l'aurais pas fait, me crois tu assez stupide pour ne pas avoir découvert des choses sur la secte ?


Elle ricana un peu, avant de revenir vers Armand avant de le prendre dans ses bras et de l'embrasser pendant.......quelques seconde avant d'éloigner son visage du sien et de se lécher un peu le lèvre avant de reculer.

- Je connais votre véritable, projet il me l'a dit et je n'ai pas forcement le choix car je sais se qu'il peux me faire maintenant si jamais je m’oppose à lui ou à quiconque pour le moment tant que je ne serait pas parfaitement formée.


Elle regarda la statut durant un moment, et en regardant un moment on pouvait presque deviner qu'elle parlait par télépathie au dieux. Puis un a un moment elle passa d'un air horrifier à extrêmement fâcher. Personne ne semblait savoir se que se disait ses deux être jusqu'au moment ou la jeune prêtresse serra les poings et se mit à parler surement assez fort pour que la moitié du bâtiment ou du moins des appartement de armand l'entendent.

-Alors sa jamais sale démon, tu peux me donner tout se que tu voudras, me faire n'importe quoi. Mais sa je le refuse. je suis peut-être celle que tu a choisie pour te représenter jusqu'à ton avènement et ton arrivée mais jamais, je ne serait tienne et jamais je ne ferais sa.


Elle tournas le dos, au dieu et sembla partir au début vers la porte puis changea d'avis et se dirigea vers la fenêtre. Probablement pour mettre fin à ses jours, car préférait elle mieux cette fin que celle que le dieu?
Sa personne ne le saura vraiment, car vu qu'elle tournait le dos au dieu, la statut bougea un bras et un rayon aussi noir que le plus obscure des bleu foncé fonça sur Jessica et une voix qui sembla sortir d'outre tombe résonna dans la pièce.

- Petite impudente, cela ne t'a pas suffit de me résister toutes ses années et durant ton sacrifice? Mais maintenant c'est fini après sa tu arrêtera ma belle.


Jessica surprise d'entendre la voix du dieux eux juste le temps de se retourner avant de se faire toucher par le rayon du dieu. Elle se mit a crier pendant que la magie l’enroba. Puis plus rien Jessica était de nouveau évanouie sur le sol. Luc apparu d'un coin sombre, il était torse nu et transpirant de sueur. Il ne dit rien, regarda discrètement Armand avant de porter Jessica et de la remettre à l'endroit ou elle s'était réveillé. Il était un peu essoufflé mais parla sans regarder Armand.

- Elle ne devrait plus parler comme elle l'a fait ni t'embrasser de nouveau.....il....il espère que tu as apprécier.


Puis il sorti. Luc avait il était possédé par le dieu ou une autre entités soumise au dieu ? Etait ce lui qui avait parler et lancer le rayon ? sa personne ne le savait a par peut-être Armand voir les grands de la secte mais sa s'était pas sur. Ce garçon pouvait être encore plus mystérieux que la " la fille aux noms grec*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Adeptes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Adeptes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Era of magic :: La taverne de Hyt :: Section RP-
Sauter vers: